Agenda de l’IDP

Groupe de travail Bio-Maths

Une mutation excessive peut-elle entraver l'adaptation? Modélisation par un processus de branchement multitype.
Sophie Pénisson
jeudi 05 avril 2018 15:30 -   - 

Résumé :
Quel est le devenir d'une mutation bénéfique nouvellement apparue dans une population? On pourrait intuitivement penser que malgré la potentielle accumulation de mutations délétères dans l'ensemble de la population, la mutation bénéfique aura toujours un avantage relatif par rapport au reste de la population, entraînant sa fixation. Or nous verrons qu'un taux de mutation délétère excessif peut au contraire réduire sa probabilité de fixation, freinant ainsi le processus d'adaptation. Pour étudier ce problème issu de la génétique des populations, nous utiliserons un processus de branchement multitype, réductible et à un nombre infini de types. Nous analyserons des quantités classiques telles que la probabilité d'extinction, mais également le rapport entre les valeurs adaptatives de la descendance de la mutation bénéfique et de l'ensemble de la population, la séquence temporelle des temps d'extinction des classes les plus aptes etc

Liens :